Eurovision-Info.net

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil In Memoriam La Belgique perd une légende...

La Belgique perd une légende...

Envoyer Imprimer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
AddThis Social Bookmark Button

Jacques Hustin est parti retrouver Fleur de Liberté...

Chanteur, artiste-peintre mais aussi animateur télé, dans les années septante sur la RTB, Jacques Hustin est décédé, ce lundi 6 avril 2009, à l'âge de 69 ans. C'est avec Fleur de Liberté, à Brighton, en 1974, que le grand public avait fait sa connaissance.

Photo Jacques Hustin

Né à Liège, en 1940, Jacques Hustin se met très vite à la chanson. A 10 ans, il devient soliste dans la chorale de la Cathédrale de Liège. Plus tard, Il multipliera les récompenses en Belgique : Premier Prix au Festival de la Chanson dans la Ville de Spa (devenu Les Francofolies) et le Prix SABAM en 1966. C'est justement en 1966, que Jacques Hustin débarque à Paris, un "30 cm" sous le bras. Il commence par le difficile apprentissage des cabarets où l’on chante devant des dîneurs en goguette (1966-1968). En 1967, il est récompensé par l'Hermine de Bronze au Festival de Rennes. La consécration internationale viendra en 1969 avec le Prix Charles Cros, à Paris, en 1969, qu'il reçoit avec Michel Delpech. 

Le lancement d'une grande carrière

La décennie 70 débute en fanfare, Jacques fait l'Olympia en 1972, et reçoit le Prix des Variétés à Cannes. Jacques Hustin (Belgique 1974)
Il joue aussi dans la comédie musicale Hair. Deux ans plus tard, le chanteur est choisi par la RTB (qui n'avait pas encore le "F" - ndla)  pour représenter la Belgique au Concours Eurovision de la Chanson à Brighton. Sa chanson s'intitule Fleur de Liberté. J.Hustin y décroche une très honorable 9è place sur 17 pays participants. C'est vrai que face au groupe suédois ABBA, la concurrence était assez rude. Ce classement ne l'empêchera pas de continuer sa carrière. Jacques Hustin fait partie des inoubliables de l'Eurovision, déjà par son look, où les chaînes de télé ressortent son passage avec la chemise au fameux col "pelle à tarte", très en vogue à l'époque .
En 1975, la RTB lui confie une série d'émissions : La Guimbarde.  Jacques Hustin y recevait ses amis musiciens et chanteurs. De 1976 à 1987, il se produit successivement au Canada, en Afrique, en Pologne, en Allemagne, en Roumanie, en Suisse, en France, et bien sûr en Belgique. En 1988, Jacques décide de mettre fin à sa carrière de chanteur et se ne consacre plus qu'à la peinture, son autre passion, mais aussi sa formation de base. Pendant près de 10 ans, jusqu'en 1997, il animera un Atelier dans les Ardennes


Ardent défenseur de la cause des artistes de Belgique, où il présida l’Union Professionnelle des Artistes du Spectacle, il travaillait entre autres à la recherche d’un statut original propre aux artistes de variétés. De sa discographie, on retient quelques standards qui ont marqué la chanson en Communauté française de Belgique :  La Gavroche, Le Père Noêl a disparu, Julie, Coup de foudre, La chanson de petite abeille ou encore La marijuana. En 1999, un CD compilation reprenant ses 20 plus grandes chansons a été édité.
Jacques Hustin nous a quitté, hier, 6 avril 2009, à Nalinnes (près de Charleroi). Jacques Hustin venait d'avoir 69 ans. Coup du sort, le 6 avril, c'est aussi le jour où Jacques Hustin foula la scène du 19e Grand-Prix Eurovision de la Chanson à Brighton, pour y interpréter Fleur de Liberté, 35 ans plutôt...

> Fleur de Liberté (@Brighton 1974)

 
se_module_calendrier_63 - style=background_poster - background=
<<   201604<20173 Avril 2017 >20175   >>201804
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
63201704

Qui est en ligne ?

Nous avons 31 invités en ligne

Articles similaires

Sondage