Eurovision-Info.net

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil France L'après Eurovision d'Anggun !

L'après Eurovision d'Anggun !

Envoyer Imprimer
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 
AddThis Social Bookmark Button

« Si on prend en compte la qualité musicale, ça ne devait pas se passer comme ça...! »

De passage en Belgique, la candidate de la France à Bakou a accepté de répondre aux questions d’Eurovision-Info. Anggun garde un excellent souvenir de « son » Eurovision, mais n’est pas prête de retenter l’aventure.


(Crédits : FTV/UER)

 

C’était une bonne idée de participer à l’Eurovision ?

 Bonne idée, je ne sais pas ! Moi, j’avais aimé le tout. En dehors du résultat qui ne m’appartient pas, et vu comment la France se classe à chaque fois, je me demande si on doit encore participer. On semble être tellement peu aimé.

On parle beaucoup d’une arrogance de la France…

Non, en tout cas, moi je ne suis pas arrogante (rires)… Ca fait un peu partie des stéréotypes que l’on a les uns envers les autres. Tout naïvement, je pensais que la musique pouvait dépasser tout cela. Mais en fait non, les gens restent avec leurs idées arrêtées de la nation, d’un pays,… Et puis quand on me voit, on remarque que je ne suis pas française d’origine. Ce qui prouve justement une certaine ouverture de la France.

La politique passe au-dessus des chansons ?

En effet, c’est ce que je ne voulais pas croire, et que je refuse toujours de croire… Mais finalement, c’est ce qu’on a obtenu comme résultat. C’est désolant, parce que ce sont des éléments qui n’ont rien à voir avec la musique. Loreen, la gagnante suédoise, est légitime dans sa victoire, mais à partir de la deuxième place dans le top 10, honnêtement, je ne comprends pas. Si c’est la qualité musicale qui est prise en compte, ça ne devait pas se passer comme ça.

Les jurys vous ont donné 85 points et le public, aucun. C’est frustrant ?

Je n’ai pas essayé de comprendre. On sait pourquoi les Serbes votent pour les Croates, malgré le fait que pendant une période, ils se sont battus entre eux… Il y a des affinités dans les votes. A partir de là je ne me pose plus de questions. Mon objectif à Bakou était aussi de faire de retrouver d’autres musiciens. J’ai fait la rencontre de Loreen, de Kurt Calleja de Malte… C’était pour moi, une expérience assez riche.

Votre album est celui le mieux vendu à l’étranger, et le public est un peu passé à côté. C’est un paradoxe ?

Non ! J’ai représenté la France, ma chanson n’a pas plu aux téléspectateurs qui ont préféré les Russes ou la Turquie. Comment voulez-vous trouver des liens logiques dans le domaine artistique, par rapport à ça ? Après, on n’est pas responsable de ce que les autres pays proposent. Je n’aurais jamais imaginé que les Mamies russes allaient faire un tabac. Je crois que le résultat global du Concours Eurovision n’a rien à voir avec la performance vocale, excepté pour la gagnante. Il ne faut pas chercher à comprendre, et mon classement ne m’atteint pas personnellement. Là, où il y a une déception, c’est que j’aurais vraiment voulu apporter quelque chose de différent par rapport à ce que proposait la France depuis des années.

Vous avez essuyé des critiques lors des répétitions. Le problème venait de la chanson ou de la performance sur scène ?

Ces répétitions ne sont pas filmées par la production de l’Eurovision, mais des gens sur place avec leur caméra personnelle qui filment, avec un son ultra « pourrave », et qui postent ensuite leurs vidéos sur le net. Alors, que pour nous, les répétitions sont faites pour voir le résultat de la captation à l’écran. C’est comme si on publiait les brouillons d’un écrivain. On ne peut pas juger sur un travail qui n’est pas terminé…

Vous pensez que c’est un peu de là que vient l’échec ?

Sur le web, il y a toujours une majorité de personnes qui n’aime pas par rapport à ceux qui aiment. Quand vous n’aimez pas vous le dites, quand vous aimez vous ne le postez pas forcément. On ne peut pas se fier à ça, sinon, on s’arrache les cheveux à la moindre contrariété…

Vous vous êtes remise en question après l’Eurovision ?

Non, j’ai vraiment tout donnée. Après c’est la chanson qui n’a pas plu, ou ma robe, ou les danseurs… Nous nous avons donné ce qui nous paraissait être le meilleur, et en accord avec notre sensibilité. C’est pour cela que je portais « Echo (You and I) ». Mais de toute manière, on ne peut pas plaire à tout le monde.

« Echo (You and I) » n’est pas votre registre habituel. Ce n’est pas une raison de l’échec ?

Non, je voulu justement proposer autre chose que ce que la France envoyait jusqu’ici, à savoir des chansons lentes. J’ai un peu laissé tomber mon côté artiste au service de la compétition.

Justement, on n’y retrouvait pas Anggun…

Mais je ne crois pas que mon nom et ma popularité ont vraiment joué. Regardez le Royaume-Uni avec Engelbert Humperdinck qui termine dernier. L’an dernier, il y avait aussi le boyzone band, Blue, aussi pour les anglais. Je n’ai pas fait du « Anggun » pour agir plutôt en tant que représentante française.

Vous êtes contente des duos que vous avez faits durant votre tournée promo ?

C’était génial ! J’ai pu rencontrer pas mal d’artistes. C’est ça qui me nourrit. C’est pour ces rencontres-là.

Laquelle vous a le plus marquée ?

Il y en a plusieurs. J’ai fait, à Malte, un duo avec Claudia Faniello. Elle a une voix sublime. J’ai rencontré Victor Varga, en Hongrie. C’est un véritable artiste qui écrit, produit et chante. C’est un peintre aussi… Et il y a aussi Niels Brinck qui a représenté le Danemark, en 2009, avec un titre de Ronan Keating. On se connaissait déjà, il y a dix ans, où nous avons travaillé sur un film danois. En plus, j’ai fait des belles rencontres et j’ai revu pas mal d’autres personnes. Et avec certains, je suis toujours en contact. Et de l’Eurovision, c’est aussi ça qui m'intéressait : l’ouverture.

On vous a beaucoup vu sur France Télévisions. C’était le deal : une artiste de grande envergure contre une grande promo télé ?

C’est France Télévisions qui prend en charge le Concours Eurovision pour la France, c’est un peu normal qu’ils fassent une grosse promotion sur leurs chaines. Mais quelque part, ça ne servait pas à grand-chose puisque la France ne peut pas voter pour son candidat. (rires)

On ne vous a pas beaucoup vu sur les plateaux en Suisse et en Belgique. Pourquoi ?

C’est un manque de temps. Il a fallu que je sois partout. J’ai fait la tournée d’une quinzaine de pays. C’était assez intense, en avril, où je n’ai eu que deux jours de repos. D’un autre côté, je n’étais pas maitre de mon emploi du temps, et ce sont des choix de France Télévisions et de la maison de disque.

Vous êtes très engagée dans des associations. Faire la fête à Bakou, ce n’était pas un peu « gênant » ?

Grâce à l’Eurovision, on a pu parler de l’Azerbaïdjan et de toutes ces choses. Les yeux de l’Europe et de la presse se sont braqués sur ce pays, alors que sans cet évènement, on n’en parlerait peut-être pas.  L’Azerbaïdjan est dans la ligne de mire des Nations Unies pour le non-respect de pas mal de choses et de libertés. Et il ne faut pas oublié que c’est une jeune nation qui, il y a un peu plus de 20 ans, était sous l’emprise de l’URSS.

Vous referiez l’Eurovision si on vous le demande ?

Non, c’est une expérience à faire une fois. Même si d’autres pays comme l’Irlande ont envoyé deux fois de suite leurs chanteurs – Les Jedwards, ndlr. Moi, je ne suis plus demanderesse.

Vous auriez voté pour qui ?

(rires) Très franchement, j’aimais beaucoup Loreen (Suède), Nina Zilli (Italie) et la chanteuse albanaise. Rona Nishliu, que je connais un peu aussi. Je la trouve assez touchante. Elle a une façon de parler et une façon d’être que j’aime beaucoup. Le tout rend sa musique, logique. 

Le public ne vous perçoit pas différemment depuis l’Eurovision ?

Pas du tout. Il y a des fans qui se sont demandés pourquoi avoir fait le Concours Eurovision et d’autres qui ont trouvé ça plutôt génial. A côté, il y a des personnes qui m’ont découverte grâce au show. Ceux qui me connaissaient ne changeront pas d’avis.

Propos receuillis par Valentin Scohy
 
se_module_calendrier_63 - style=background_poster - background=
<<   201604<20173 Avril 2017 >20175   >>201804
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
63201704

Qui est en ligne ?

Nous avons 175 invités en ligne

Sondage